« LA DERIVE DANS L’EDUCATION» par Heather Noreen

Dérive définition de la dérive par le dictionnaire Larousse

1) Déviation par rapport au cours normal
2) Déviation d’un navire ou d’un avio n hors de sa route, par l’effet du vent, des courants et de la mer

L’éducation ou notre système scolaire d’aujourd’hui est bien représentée par ces deux définitions.
L’Etat a pris l’éducation en main des parents entre le 19ème et 20ème siècle. Les éducateurs, les parents et les élèves / enfants ont tous dérivé ainsi jusqu’à récemment avec l’avènement récent de la technologie de l’information disponible partout.
Maintenant ce vent de la technologie a mis le monde de l’éducation dans un tourbillon qui est souvent le point de départ à des dérives.
Les enseignants qui ont du mal à englober leur rôle comme facilitateur sont désespérément en attente; tandis que les enseignants plus courageux sont freinés par l’importance croissante des tests standardisés. Au milieu de ces dérives, nous pouvons encore trouver une lumière telle que la pensée provoquante de chercheurs comme Howard Gardner et de nouveaux modèles éducatifs novateurs en Finlande.

Les parents créent aussi leurs propres dérives :

1) ceux qui ont abandonné au système scolaire leurs rôles éducatifs en tant que parent
2) ceux qui critiquent sans soutenir / aider à améliorer tout respect que pourrait avoir un étudiant face à cette institutions
3) ceux qui ont quitté le système scolaire public partiellement ou complètement pour suivre leurs propres chemins

Enfants / étudiants sont déchirés par leurs désirs intrinsèques d’ «apprendre» alors qu’ils sont au cœur de ces dérives. Ils perdent le respect pour les parents et les enseignants parce qu’ils sentent que leur NOUVEAU monde est mal compris ou incompris par leurs aînés.

Malheureusement, le vent saura très probablement les garder près de dérives proches les menant ainsi à une société très divisée qui au lieu de leur donner les moyens de voler va les déposer sur un tas.

 

EST-CE QUE LE PROVERBE «Il faut un village pour élever un enfant» PEUT ENCORE S’APPLIQUER DANS NOTRE SOCIETE MODERNE D’AUJOURD’HUI?

Avant le 19ème siècle, la famille et les voisins représentaient la source la plus importante de l’enseignement mais aujourd’hui les enfants du 21ème siècle sont laissés à leurs propres comptes. Le manque d’intérêt dans l’éducation et le désir de comprendre ce nouveau monde hautement connecté sans l’aide d’adulte augmente ce manque de respect de la part des étudiants / enfants.
Comme dans toute situation, le changement devra venir de l’intérieur. Les gens auront besoin de reconnaître qu’il n’y a pas «bon ou mauvais» ou «parti de gauche ou de droite » dans l’éducation. Nous avons besoin de nous réunir tous ensemble et considérer « l’apprentissage » importante à tout âge.

Les enseignants ont besoin de reconnaître les parents comme des pairs dans le processus d’éducation en leur donnant les moyens de partager les connaissances et l’expérience. Cette nouvelle équipe éducative doit également inclure les étudiants en tant que semi-pairs favorisant une approche plus « facilitateur » à l’enseignement.

Comme nous apprenons à vivre avec cette «Génération App » comme Howard Gardner aime à les appeler, nous devons respecter les différences de chacun et apprendre les uns des autres pour créer un monde meilleur. Grâce à cette entente mutuelle, les éducateurs (parents et enseignants) resteront des modèles que les enfants ont désespérément besoin à mesure qu’ils grandissent. À mon avis, le meilleur conseil d’Howard Gardner est celui qui est le plus simple « les enfants n’écoutent jamais ce que vous dites, mais ils remarquent toujours ce que vous faites. » Il est impératif que nous apprenions à utiliser la technologie, même si nous devons leur demander d’être nos enseignants.

Dans la société moderne, la plupart des enseignants n’ont pas réellement un contact individuel avec les parents avant la première réunion parents / enseignant (6-8 semaines après la rentrée scolaire) à moins que quelque chose va vraiment mal. Dans ce cas, le premier contact est négatif, ce qui ne favorise pas des relations de confiance entre les familles et les écoles.

Est-il possible de comprendre un enfant si nous ne savons rien au sujet de son environnement familial?

Est-ce que ce manque de communication qui opposent familles et enseignants quand une difficulté surgit?

Je reconnais et admets l’opinion commune qui minimise les applications («App») dans la société d’aujourd’hui, pourtant, même Howard Gardner soutient les Apps qui permettent de nouvelles situations. En tant qu’éducateurs, nous devons devenir des modèles sur l’utilisation d’Apps en devenant utilisateurs d’Apps nous-mêmes.

Drift away2

QUOI DE MIEUX QUE DE PERMETTRE LA COMMUNICATION

Nous convenons tous que l’apprentissage peut être une situation positive et enrichissante surtout quand nous pouvons partager et trouver un sens en l’appliquant.

Nous convenons tous que l’apprentissage peut être fait à tout âge.

Pourquoi devrait-il être limité de 8 heures à 15 heures du lundi au vendredi ?

Si les sujets ont de l’intérêt et si les bonnes questions sont posées, les enfants voudront partager et développer cette connaissance à la maison avec leurs familles. Ils pourraient même avoir envie de partager leurs découvertes ou poser de nouvelles questions le lendemain avec leurs camarades de classe ou l’enseignant.

Oui, bien sûr, la plupart d’entre vous diront que cela est limité à une certaine classe économique. Pourtant, ce ne serait pas le cas si les enseignants et les administrateurs scolaires savaient et se souciaient de « leurs » familles. Ils pourraient travailler avec des associations, demander des subventions ou faire preuve de créativité en organisant des dons de vieille tablette / smartphone dans leur communauté.

La révolution de l’App a également contribué à minimaliser les inégalités sociales. De nombreuses applications sont gratuites et accessibles par des dispositifs mobiles tels que les smartphones et les tablettes. Ces dispositifs sont moins chers qu’un ordinateur et ses licences logicielles onéreuses.

Drift away3

DEVENIR PARTENAIRES PEDAGOGIQUES GRACE AUX APPS

Les enseignants peuvent désormais communiquer facilement avec tous les parents et les mettre sur un pied d’égalité. Ils peuvent donner aux parents en un coup d’œil une idée de la journée de leur enfant à travers des photos et des commentaires (ce qui permet aux parents de se connecter avec leurs enfants), mais aussi de leur donner du ‘carburant’ pour poursuivre l’apprentissage à la maison en affichant le contenu (pages Web intéressantes, liens vidéos YouTube ou applications intéressantes).

De nombreuses applications fournissent également une expérience interactive pour donner aux familles la possibilité de partager avec les enseignants. Ils pourraient fixer des objectifs à travailler et à les documenter via l’application.

Maintenant les écoles, stigmatisées dans certaines communautés, peuvent changer leurs images. Les enseignants peuvent avoir une influence POSITIVE en dehors des murs de l’école en connexion avec les familles grâce à la technologie « qu’ils utilisent », comme d’envoyer un SMS à la place d’un email. Aujourd’hui même des familles à bas revenus ou des parents divorcés peuvent enfin se sentir à l’aise comme un éducateur et devenir un modèle important pour leurs enfants.

Les enseignants qui réussiront à mobiliser les familles et leurs étudiants dans se partage pourront récolter les fruits d’une réussite professionnelle en faisant naître les futurs dirigeants de notre société.

Qu’attendons-nous ?

 

Je recommande:

Rethinking Education in the Age of Technology: The Digital Revolution and Schooling in America (Technology, Education-Connections, the Tec Series) d’Allan Collins, Richard Halverson

The App Generation de Gardner Howard, Katie Davis

https://www.youtube.com/watch?v=F8E4u5uVJiI#t=792 d’Howard Gardner – The App Generation