LetsShare : l’application qui rivalise avec Facebook pour le temps passé par les parents !

Dans la plus récente publication de Businessinsider, Jillian D’Onfro indique que l’utilisateur moyen de Facebook passe 20 minutes ou plus par jour.

LetsShare, la nouvelle app pour la communication enseignant-parent, permet aux parents de participer aux activités et l’éducation de leurs enfants. Les statistiques de juillet 2015 de LetsShare révèlent que les parents ont passé en moyenne 10 minutes ou plus en utilisant l’app! Les activités les plus fréquentées incluent le partage du journal de classe avec leur enfant et la communication avec les enseignants.

L’équipe LetsShare a démarré avec en tête la vision de développer une application qui rendrait l’utopique partenariat éducatif entre enseignant et parent possible.

Mais qu’est-ce qu’un partenariat éducatif ?

L’association des parties prenantes telles que les membres de la communauté, les enseignants, les parents et les élèves, crée un environnement d’apprentissage plus attrayant et plus centré sur l’élève qui se prolonge bien au-delà des murs de la classe. L’équipe qui communique et coopère acquiert un aperçu sur le caractère unique de chaque enfant (ses antécédents, sa vie de famille, ses intérêts, ses intelligences, ses activités en classe, etc.). Cela permet non seulement d’atteindre des objectifs personnels, mais aussi de fixer des repères pour leurs groupes d’âge!

LetsShare fournit une approche visionnaire dans la présentation de l’entrée de l’enseignant via le format du journal quotidien qui rationalise l’information de l’enseignant, souligne les faits saillants de l’apprentissage, offre la possibilité de partager des liens et des documents, afin que le partage et l’apprentissage se poursuivent à l’extérieur de la salle de classe !

Veuillez voir LetsShare en action dans cette étude de cas vidéo sur Youtube.

« Let’s communicate.
Let’s engage.
LetsShare! »

La technologie au service de la communication parents-enseignants? Exemple d’une belle initiative

La technologie au service de la communication parents-enseignants? Exemple d’une belle initiative

de Isabelle Finger

Vous l’avez sans doute remarqué : la participation des parents à la vie quotidienne de l’école de leurs enfants me tient à cœur ! Dans ma recherche de moyens faciles pour améliorer le dialogue – et la coopération – entre les parents et les enseignants, j’ai récemment fait la connaissance d’Heather Noreen et de son application « LetsShare » (merci les réseaux sociaux!). Comment cette femme globe-trotteuse et entrepreneuse a-t-elle décidé de mettre la technologie au service de la communication parents-enseignants?
Heather a fait le même constat dans au moins 5 pays (France, Espagne, Belgique, États-Unis et Canada) : les parents aimeraient se transformer en petite souris pour pouvoir observer ce que font leurs enfants en classe. Or comme je le disais dans un de mes articles, des barrières à la communication persistent des deux côtés. Heather a décidé de s’attaquer à l’une d’entre elles : l’aspect pratique de la communication. Son pari tient en peu de mots : si la situation s’améliore de ce côté-là, les réticences de part et d’autre vont s’amoindrir, les mentalités changer, et les enfants en seront les premiers bénéficiaires. Elle se lança donc en 2014 dans la création d’une application pour tablettes et smartphones, qui devrait permettre de répondre aux besoins des enseignants et des parents.

communication parents-enseignants
Parents et enseignants partagent les mêmes besoins en termes de communication

Au moment où j’écris ces lignes, l’application LetsShare est d’ores-et-déjà utilisées par 3 écoles maternelles et primaires dans le cadre d’un pilote. Elle offre une multitude de fonctions que les écoles peuvent adapter en fonction de leurs besoins:

  • Collecter les informations pratiques et relatives au bien-être et à la santé des enfants (notons qu’aux États-Unis et au Canada, les enseignants en crèche et maternelle ont souvent des obligations légales de collecter certaines informations: temps de sieste, quantité ou nombre de biberons,…)
  • Envoyer un rapport journalier des activités, avec bien sûr des photos
  • Rassembler toutes les informations et les photos relatives à un projet dans un dossier spécifique
  • Permettre aux parents et aux enseignants d’échanger des informations.

J’ai eu la chance de rencontrer Amy, la maman d’un enfant de 5 ans. Amy utilise l’application depuis environ 5 mois.

Isabelle: Bonjour Amy, peux-tu s’il-te-plaît nous dire en quoi l’application LetsShare a amélioré la communication entre l’enseignante de ton enfant et vous?

Amy: En ce qui concerne la logistique, nous ne pouvions communiquer que par e-mail. La maîtresse ne pouvait pas toujours les lire en début de matinée et donc parfois l’information arrivait trop tard. Maintenant, je suis sure que la maîtresse sait à temps si mon enfant a bien dormi ou s’il a un peu mal au ventre ce jour-là.

En ce qui concerne les informations sur les activités des enfants, nous avions même avant l’adoption de l’application déjà beaucoup de chance car l’enseignante envoyait chaque soir un e-mail aux parents avec un résumé de la journée. Mais cela lui prenait beaucoup de temps et en fin de compte, seule une poignée de parents lisaient ces e-mails. Maintenant, je pense qu’environ 50% des parents de la classe utilisent l’application et l’enseignante gagne un temps fou.

Isabelle: L’enseignante ne perd-elle pas du temps avec les enfants pour documenter les activités journalières?

Amy: Non, chaque enfant apprend à prendre des photos. La maîtresse n’est donc pas constamment le nez collée à la tablette. Ce sont souvent les enfants qui décident ce qu’ils veulent photographier. Ils se sentent plus acteurs des activités et doivent apprendre à partager la tablette!

Isabelle: Est-ce que le fait d’utiliser cette application a changé ta façon de communiquer avec ton enfant?

Amy: Oui! Le fait d’avoir les photos et un peu de texte explicatif avec me permet de mieux comprendre et de remettre dans un contexte ce que me raconte mon enfant. Je peux donc plus lui poser de questions. Il est aussi toujours fier de me montrer les photos et c’est souvent lui qui veut me montrer quelque chose sur l’application. Cela nous conduit à des moments précieux d’échange.

Si j’ai voulu partager cette application avec vous aujourd’hui, ce n’est pas pour ses détails techniques ou ses options spécifiques. J’ai surtout aimé l’approche pragmatique d’Heather et son pari de faire changer les mentalités par l’introduction de nouvelles méthodes et habitudes. Parfois, on reproche à la technologie de déshumaniser la communication. Alors bien sûr, si on se contente de regarder les photos de l’excursion au zoo pendant que l’enfant dort et qu’ensuite on n’y fait plus jamais référence, ou que les enseignants estiment que, puisque toutes les informations sont disponibles en ligne, il n’est plus nécessaire de rencontrer les parents, l’application d’Heather n’aura été qu’un coup d’épée dans l’eau.

Mais si comme je crois qu’au final, la communication s’en trouvera renforcée, c’est que l’application permet la participation des enfants, comme le dit si bien Amy. C’est eux qui rappelleront à leurs parents qu’il y a une belle photo de leur château du Moyen-Âge en carton sur le site, c’est eux qui montreront aux enseignants qu’à la maison, ils ont fini par trouver 10 mots qui riment avec « bonheur », photo de la liste à l’appui. Nombreux sont déjà les enseignants qui se sont lancés dans une aventure similaire, en créant des blogs avec leurs classes, ou des comptes twitter, et les retours sont dans une grande majorité très positifs, car l’enthousiasme est porté par la fierté des élèves de partager leurs créations.

Si vous êtes professeur des écoles et que vous souhaitez participer à la phase de pilote de la version primaire de l’application, si vous voulez être tenu au courant de l’aventure d’Heather, ou encore si vous souhaitez participer au développement commercial de cette aventure en France, envoyez un e-mail à contact@letsshareapps.com. Bonus : l’application existe en français et Heather maîtrise la langue de Molière!

Disclaimer: je n’ai bénéficié d’aucune rémunération de la part de LetsShare pour l’écriture de cet article.

Tuned in Tony

Hey chicos! Je suis Tuned in Tony.

J’ai toujours aimé me déplacer dans des véhicules et aller dans différents lieux. Je ne peux pas rester en place plus d’une minute sauf quand je porte mon chapeau jaune préférée pour voir les camions et les machines sur les chantiers de construction.

Voici comment cela m’est arrivé… je regardais une équipe travaillant sur un nouveau bâtiment de sorte que j’étais très concentré sur la grue chargeant toutes les briques. Comme la grue a levé la nouvelle charge de briques, j’ai remarqué que l’un des cordons était sur le point de lâcher prise. Il y avait une vieille dame marchant pas loin. J’ai vite couru, pris sa main et l’ai dirigé en sécurité avant que les briques ne tombe de la plate-forme sur le trottoir.

Mes super pouvoirs TUNED IN ont été créés et trois antennes grises sont sorties de mon chapeau jaune. Depuis, j’ai appris à me concentrer aussi sur d’autres choses. J’ai réalisé que j’étais sans doute passé à côté d’autres événements importants, alors maintenant je « tuned in » (capte) plus souvent.

AA

La dérive dans l’éducation

« LA DERIVE DANS L’EDUCATION» par Heather Noreen

Dérive définition de la dérive par le dictionnaire Larousse

1) Déviation par rapport au cours normal
2) Déviation d’un navire ou d’un avio n hors de sa route, par l’effet du vent, des courants et de la mer

L’éducation ou notre système scolaire d’aujourd’hui est bien représentée par ces deux définitions.
L’Etat a pris l’éducation en main des parents entre le 19ème et 20ème siècle. Les éducateurs, les parents et les élèves / enfants ont tous dérivé ainsi jusqu’à récemment avec l’avènement récent de la technologie de l’information disponible partout.
Maintenant ce vent de la technologie a mis le monde de l’éducation dans un tourbillon qui est souvent le point de départ à des dérives.
Les enseignants qui ont du mal à englober leur rôle comme facilitateur sont désespérément en attente; tandis que les enseignants plus courageux sont freinés par l’importance croissante des tests standardisés. Au milieu de ces dérives, nous pouvons encore trouver une lumière telle que la pensée provoquante de chercheurs comme Howard Gardner et de nouveaux modèles éducatifs novateurs en Finlande.

Les parents créent aussi leurs propres dérives :

1) ceux qui ont abandonné au système scolaire leurs rôles éducatifs en tant que parent
2) ceux qui critiquent sans soutenir / aider à améliorer tout respect que pourrait avoir un étudiant face à cette institutions
3) ceux qui ont quitté le système scolaire public partiellement ou complètement pour suivre leurs propres chemins

Enfants / étudiants sont déchirés par leurs désirs intrinsèques d’ «apprendre» alors qu’ils sont au cœur de ces dérives. Ils perdent le respect pour les parents et les enseignants parce qu’ils sentent que leur NOUVEAU monde est mal compris ou incompris par leurs aînés.

Malheureusement, le vent saura très probablement les garder près de dérives proches les menant ainsi à une société très divisée qui au lieu de leur donner les moyens de voler va les déposer sur un tas.

 

EST-CE QUE LE PROVERBE «Il faut un village pour élever un enfant» PEUT ENCORE S’APPLIQUER DANS NOTRE SOCIETE MODERNE D’AUJOURD’HUI?

Avant le 19ème siècle, la famille et les voisins représentaient la source la plus importante de l’enseignement mais aujourd’hui les enfants du 21ème siècle sont laissés à leurs propres comptes. Le manque d’intérêt dans l’éducation et le désir de comprendre ce nouveau monde hautement connecté sans l’aide d’adulte augmente ce manque de respect de la part des étudiants / enfants.
Comme dans toute situation, le changement devra venir de l’intérieur. Les gens auront besoin de reconnaître qu’il n’y a pas «bon ou mauvais» ou «parti de gauche ou de droite » dans l’éducation. Nous avons besoin de nous réunir tous ensemble et considérer « l’apprentissage » importante à tout âge.

Les enseignants ont besoin de reconnaître les parents comme des pairs dans le processus d’éducation en leur donnant les moyens de partager les connaissances et l’expérience. Cette nouvelle équipe éducative doit également inclure les étudiants en tant que semi-pairs favorisant une approche plus « facilitateur » à l’enseignement.

Comme nous apprenons à vivre avec cette «Génération App » comme Howard Gardner aime à les appeler, nous devons respecter les différences de chacun et apprendre les uns des autres pour créer un monde meilleur. Grâce à cette entente mutuelle, les éducateurs (parents et enseignants) resteront des modèles que les enfants ont désespérément besoin à mesure qu’ils grandissent. À mon avis, le meilleur conseil d’Howard Gardner est celui qui est le plus simple « les enfants n’écoutent jamais ce que vous dites, mais ils remarquent toujours ce que vous faites. » Il est impératif que nous apprenions à utiliser la technologie, même si nous devons leur demander d’être nos enseignants.

Dans la société moderne, la plupart des enseignants n’ont pas réellement un contact individuel avec les parents avant la première réunion parents / enseignant (6-8 semaines après la rentrée scolaire) à moins que quelque chose va vraiment mal. Dans ce cas, le premier contact est négatif, ce qui ne favorise pas des relations de confiance entre les familles et les écoles.

Est-il possible de comprendre un enfant si nous ne savons rien au sujet de son environnement familial?

Est-ce que ce manque de communication qui opposent familles et enseignants quand une difficulté surgit?

Je reconnais et admets l’opinion commune qui minimise les applications («App») dans la société d’aujourd’hui, pourtant, même Howard Gardner soutient les Apps qui permettent de nouvelles situations. En tant qu’éducateurs, nous devons devenir des modèles sur l’utilisation d’Apps en devenant utilisateurs d’Apps nous-mêmes.

Drift away2

QUOI DE MIEUX QUE DE PERMETTRE LA COMMUNICATION

Nous convenons tous que l’apprentissage peut être une situation positive et enrichissante surtout quand nous pouvons partager et trouver un sens en l’appliquant.

Nous convenons tous que l’apprentissage peut être fait à tout âge.

Pourquoi devrait-il être limité de 8 heures à 15 heures du lundi au vendredi ?

Si les sujets ont de l’intérêt et si les bonnes questions sont posées, les enfants voudront partager et développer cette connaissance à la maison avec leurs familles. Ils pourraient même avoir envie de partager leurs découvertes ou poser de nouvelles questions le lendemain avec leurs camarades de classe ou l’enseignant.

Oui, bien sûr, la plupart d’entre vous diront que cela est limité à une certaine classe économique. Pourtant, ce ne serait pas le cas si les enseignants et les administrateurs scolaires savaient et se souciaient de « leurs » familles. Ils pourraient travailler avec des associations, demander des subventions ou faire preuve de créativité en organisant des dons de vieille tablette / smartphone dans leur communauté.

La révolution de l’App a également contribué à minimaliser les inégalités sociales. De nombreuses applications sont gratuites et accessibles par des dispositifs mobiles tels que les smartphones et les tablettes. Ces dispositifs sont moins chers qu’un ordinateur et ses licences logicielles onéreuses.

Drift away3

DEVENIR PARTENAIRES PEDAGOGIQUES GRACE AUX APPS

Les enseignants peuvent désormais communiquer facilement avec tous les parents et les mettre sur un pied d’égalité. Ils peuvent donner aux parents en un coup d’œil une idée de la journée de leur enfant à travers des photos et des commentaires (ce qui permet aux parents de se connecter avec leurs enfants), mais aussi de leur donner du ‘carburant’ pour poursuivre l’apprentissage à la maison en affichant le contenu (pages Web intéressantes, liens vidéos YouTube ou applications intéressantes).

De nombreuses applications fournissent également une expérience interactive pour donner aux familles la possibilité de partager avec les enseignants. Ils pourraient fixer des objectifs à travailler et à les documenter via l’application.

Maintenant les écoles, stigmatisées dans certaines communautés, peuvent changer leurs images. Les enseignants peuvent avoir une influence POSITIVE en dehors des murs de l’école en connexion avec les familles grâce à la technologie « qu’ils utilisent », comme d’envoyer un SMS à la place d’un email. Aujourd’hui même des familles à bas revenus ou des parents divorcés peuvent enfin se sentir à l’aise comme un éducateur et devenir un modèle important pour leurs enfants.

Les enseignants qui réussiront à mobiliser les familles et leurs étudiants dans se partage pourront récolter les fruits d’une réussite professionnelle en faisant naître les futurs dirigeants de notre société.

Qu’attendons-nous ?

 

Je recommande:

Rethinking Education in the Age of Technology: The Digital Revolution and Schooling in America (Technology, Education-Connections, the Tec Series) d’Allan Collins, Richard Halverson

The App Generation de Gardner Howard, Katie Davis

https://www.youtube.com/watch?v=F8E4u5uVJiI#t=792 d’Howard Gardner – The App Generation

Creative Kris

Hola ! Salut! Mon nom est Creative Kris de Amazing Amigos.

J’ai toujours pensé que j’avais obtenu mes super pouvoirs CREATIVE, parce que j’aimais tout décorer. Mon pinceau n’est jamais sec et j’ajoute de la couleur à tous les objets autour de moi pour leur donner de la vie. Je suis passionnée de COULEURS. Ils ont tous une signification particulière pour moi comme par exemple le jaune est passionnant, bleu est paisible, et le rose est mignon.

Bien que je me sois rendu compte que ma créativité montre aussi d’autres facettes! Une fois que j’étais pressé sur le chemin pour voir un ami malade, je suis arrivé à une impasse dans la forêt. Il y avait beaucoup d’arbres entourés de hauts buissons d’épines acérées. J’étais tellement en colère, parce que mon ami avait besoin de moi de toute urgence. Pendant que j’étais assis, dos contre l’arbre, une idée me vint. J’ai pris mon fidèle pinceau et j’ai peint un trou sur un des arbres. Je me suis mise à genoux et j’ai ensuite rampé à travers elle.

Ce jour-là j’ai réalisé que la créativité ne sont pas juste des choses magnifiques. Je pense souvent à l’auteur de mon livre préféré que j’aie lu maintes et maintes fois. Il est vraiment créatif aussi, donc je suppose que la créativité est tout utilisation de votre imagination!

AA